FANDOM


La bataille de Noblecoeur opposa le royaume d'Idriath au Jarldom de Kalevala et aux barons félons de l'Idriath. Elle fût une tournure décisive dans la guerre, car bien qu'aucun camp ne put tirer avantage de la bataille, les pertes subies par les Idriathes allaient décider du sort des batailles à venir et donc de l'issue de la guerre.

Contexte Modifier

Le Jarldom de Kalevala revendique les territoires du Lomach à la frontière nord de l'Idriath avec le Kalevala, et entre en guerre contre l'Idriath en 865 de l'âge de Melkor (An 65 du Huitième siècle de l'âge de Melkor). Le Jarl Harald est tué en cette même année lors de la bataille navale du Fjord aux écumes. C'est son fils Petri qui lui succède, et qui mènera ainsi la guerre.

En 865 c'est le roi Malerand V qui règne en Idriath. Son frère le Comte de Beroeth remporte une couteuse victoire navale sur les Kalevalans au Fjord aux écumes, mais le succès est de courte durée. A la fin de la même année, le Jarl Petri débarque avec quarante mille hommes, douze mille chevaux et quarante mages dans l'Est du pays. Il va ravager le sud du Lomach, avant de battre le Comte de Beroeth à la bataille de Ferguérand. Un an plus tard, Petri affronte l'armée royale Idriath au gué de Meranion. Les Idriathes sont battu et Malerand V tué. C'est son fils Malerand VI âgé de dix-neuf ans qui prend les rênes du pouvoir.

Les deux ans qui suivent voient la stagnation de la guerre, Petri attendant des renforts (seize mille de ses hommes sont tombés depuis le début de la guerre). Ces renforts viennent finalement en 869. Au même moment, les grands barons du Lomach désapprouve la conduite de la guerre par le jeune roi Malerand VI et reconaisse la souveraineté de Bruan, baron de Liogore. Les baronnies d'Escoreth, de Liogor et de Galeon se révoltent et entrent en guerre du côté Kalevalan. Les armées Lomachiennes et Kalevalans fraîchement renforcée font alors leur jonxion à quarante lieux de Noblecoeur où l'Ost royal Idriathe a pris ses quartiers. L'ordre d'attaquer est donné par le Jarl Petri ...

Force en présence et ordre de bataille Modifier

Forces nordiques Modifier

Kalevalans Modifier

Parmi les troupes Kalevalannes, on compte vingt-et-une batailles (cinq batailles de chevaliers, seize de piétons), soit trente mille hommes environs. L'Earl Begrod en dirige sept, quatre de piétonnerie et trois de cavalerie. L'Earl de Ledagor dirige trois batailles d'infanterie et son fils Ragnar trois d'hommes de pieds. Trois batailles sont sous le commandement du Jarl Petri en personne, et cinque autres (dont deux de cavalerie) sont sous les ordres de l'Earl de Seffolk.

Lomachiens Modifier

Les Lomachiens alignent quatres batailles de piétons et deux de cavalerie, sous les ordres du baron de Ligore. On estime qu'elles représentent six mille hommes.

Forces Idriathes Modifier

Les forces Idriathes alignent environ trente-trois mille hommes, réparties en vingt-et-une batailles sous les ordres de Malerand VI, des comtes Betréand II, Symon et Choforth et Resmond III.

Déroulement de la bataille Modifier

L'accrochage de Sivrail Modifier

La bataille commence vers onze heures. Des piquiers Lomachiens manoeuvrent dans les environs du hameau de Sivrail, et se heurtent à des Idriathes en faction le long de la route reliant Sivrail au village de Vondor. L'accrochage est bref : les archers Idriathes de la Racine Noire qui tenait le village de Revert accourent pour aider les Iriathes à repousser les félons. Le combat continue de manière sporadique entre Vorondor et Sivrail jusque midi.

La première charge Modifier

Quelques minutes après que les Lomachiens aient entrepris l'attaque à Sivrail, vers onze heures trente, le Jarl Petri et l'Earl de Seffolk engagent les positions du roi Malerand VI le long du ruisseau de Cresson. Le choc est rude, et la cavalerie Kalevalanne charge de flanc l'une des bataille, enfonçant les rangs Idriathes.

La contre-attaque de Vondor Modifier

Symon de Choforth, voyant le roi Malerand VI aux prises avec les Kalevalans et les Lomachiens du baron de Ligore avançer, ordonne la charge de son détachement. Les Lomachiens se retrouvent attaqués de front, et la férocité des combattants Idriathes met à rude épreuves les épéistes Lomachiens. Les chevaliers de Symon prennent de flanc les Lomachiens, et repoussent leurs archers. Les mages de combats postés derrière les lignes Lomachiennes créent une brume magique qui permet aux cavaliers Lomachiens de prendre à revers la charge Idriathes, et de tuer Symon de Choforth dans la confusion.

La seconde charge Modifier

Vers midi, le Thane Ragnar engage juste devant Noblecoeur un détachement de cavalerie Idriathe qui les prend en tenaille, et cause beaucoup de trouble au jeune noble Kalevalan.

L'Earl de Ledagor lançe aussitôt l'attaque au sud de Noblecoeur le long du Cresson, entre Bourg-rive et la ferme Bolgadil. L'Earl de Begrod suit l'attaque, et prend par le flanc gauche l'armée Idriathe grâce à ses cavaliers. Resmond III, qui commande les forces Idriathes sur cette partie du champ de bataille, tente d'effectuer une manoeuvre habile en détachant un groupe d'épéistes dont les armes sont enchantées. Il tente une perçée sur le flanc contre la cavalerie déjà aux prises avec les Idriathes au corps à corps, malheureusement les chevaliers de Begrod fendent la formation et massacre les hommes de pieds.

Pendant ce temps, face à Ledogar, Resmond III tiens ses positions et force les Kalevalans a se replier. Le mage Idriathe déclenchent une bourrasque ardente sur les lignes adverses, permettant ainsi d'enfonçer les rangs Kalvalans. Les archers Idriathes noient sous leurs traits les cavaliers adverses, qui néanmoins continuent leur perçée.

La perçée des Lomachiens Modifier

Les troupes de feu Symon de Choforth sont repoussées, et les Lomachiens battent les Idriathes en les forçant à se replier sur Revent et Maulth.

Retraite sur Noblecoeur et échec de la perçée Lomachienne Modifier

Les Lomachiens sont arrêté in-extremis et repoussés. Pendant ce temps les Idriathes combattant devant Noblecoeur sont forcés à la retraite. Dans la foulée, le Thane Ragnar est tué et les Kalevalans hésitent à s'engager dans un combat urbain pour les faubourgs de la ville.

Derniers combats autour de Laivieux Modifier

Pertes Modifier

Modifier